AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 mélancolie | ft Guenièvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Isolde De Lyonesse
- Fille de chevalier -

Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 44
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: mélancolie | ft Guenièvre   Dim 31 Juil - 22:22
mélancolie
Belle Doette à la fenêtre est assise;  lit en un livre, mais son coeur est ailleurs.  De son ami Doon lui ressouvient, qui est allé au tournoi en autre terre. Et maintenant j'en ai deuil. Un écuyer devant les degrés de la salle  est descendu, a détaché sa valise. Belle Doette descend les degrés;  elle ne croit pas ouïr mauvaise nouvelle.  Et maintenant j'en ai deuil. Belle Doette aussitôt lui demanda :   « Où est mon seigneur que je n'ai vu depuis si longtemps? »  Lui eut telle douleur que de pitié pleura. Belle Doette aussitôt se pâma. Et maintenant j'en ai deuil.



Elle était assise, près de la fenêtre, son ouvrage sur les genoux. D'ordinaire Isolde brodait avec application tranquillement, sans jamais se laisser déconcentrer, enchaînant délicatement ses points dans des motifs gracieux. Pourtant aujourd'hui la broderie n'avançait pas, la jeune femme gardait les yeux fixé sur l'extérieur, observant les chevaliers qui allaient et venaient, s'entraînant à manier l'épée ou à monter à cheval. Silencieuse, le regard triste et mélancolique elle guettait en vain le visage familier de son amant. Combien de jours c'étaient écoulés depuis qu'il était parti de Camelot à la recherche d'une quête ? Combien s'écouleraient encore avant qu'il ne reviennent ? Avant qu'elle ne le revoit ? Morose, pensive, elle restait souvent seule perdue dans ses pensées, pâle reflet de la jeune femme joyeuse et autoritaire qu'elle était habituellement. De temps à autre un soupir quittait ses lèvres et son buste s’affaissait doucement. Elle se languissait. Se languissait d'un amour qu'elle craignait de voir disparaître et qui la consumait entièrement. Les bruits qui l'entouraient ne l'intéressait plus, elle ne prêtait presque plus attention aux serviteurs qui se déplaçait dans le palais ou au discussion des autres dames de compagnie. Perdue dans ses pensées elle reprit distraitement sa broderie, ne prêtant guère attention au motif qui s'avérait bien moins précis que d'ordinaire.

Ce fut la douleur à son doigt qui la tira de ses pensées. L'aiguille qu'elle utilisait venait de se planter dans son doigt. Vivement elle lâcha l'ouvrage qui tomba au sol, rebondissant mollement sur la pierre grise et froide de la salle du trône. Elle porta son index à ses lèvres, aspirant doucement le sang qui perlait. Ses yeux d'azur laissèrent passer un éclaire d'agacement, Isolde n'avait guère l'habitude des maladresse, d'ordinaire le moindre de ses gestes étaient d'une grande précision. « - Excusez-moi, votre altesse, mes dames... » La jeune femme se leva dans un bruissement de tissus et  reposa l'ouvrage sur son siège. Décidément elle s'agaçait aujourd'hui... Incapable d'agir correctement. Du coin de l’œil elle vit son jeune fiancé se déplacer dans la cours, ce dernier semblait avoir sentit son regard car il releva la tête et lui adressa un signe de la main. Faignant de ne pas le remarquer la jeune femme quitta la pièce cherchant un refuge plus tranquille dans ses appartement. Elle se faufila dans les pièces. Une petite pièce lui servait de salon avec une petite table de bois et des sièges que ses parents lui avaient envoyer de Landuc. Des plantes étaient disposées dans la pièce, mise à séché ou dans des vases de terres elles parfumaient délicatement la pièce. Doucement elle se laissa tomber sur un des sièges, posant sa tête dans sa main et laissant quelques larmes couler sur ses joues pâles.



made by pandora.





_________________
She walks in beauty, like the night of cloudless climes and starry skies; and all that’s best of dark and bright meet in her aspect and her eyes; thus mellowed to that tender light which heaven to gaudy day denies.
 
mélancolie | ft Guenièvre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keep the magic secret :: Camelot et ses environs :: Le château :: Appartements de la noblesse :: Autres appartements-
Sauter vers: